Macron sera nommé grand maître de la Légion d'honneur

Grand collier Le grand collier actuel, au centre, comporte 16 maillons, gravés des noms des anciens présidents de la République à qui il a été attribué[Légion d'honneur]

Emmanuel Macron sera investi président de la République le 14 mai. Comme tous les présidents avant lui, il se verra attribuer à l’occasion le titre de Grand maître de la Légion d’honneur. Explications.

L’ordre de la Légion d’honneur est l’un des deux ordres nationaux qui existent en France (avec l’ordre du Mérite). Instituée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d’honneur sert à récompenser les citoyens, militaires comme civils, qui ont rendu des «mérites éminents» à la nation. 

Grand maître, un titre réservé au président

Dimanche 14 mai, le grand chancelier de l'ordre (Depuis septembre 2016, il s'agit du général d'armée Benoît Puga) va nommer Emmanuel Macron «grand maître» de la Légion d’honneur. C’est la fonction suprême. Le grand maître doit statuer sur toutes les questions relatives à la Légion d’honneur jusqu’à la fin de son mandat, et a systématiquement le dernier mot. Il a également l’autorité sur les promotions, et signe en son nom différents documents, comme les décrets d’attribution publiés au Journal officiel, ou encore le brevet qui atteste de l’appartenance du décoré à la Légion.

En tant que grand maître, Emmanuel Macron pourra évidemment accepter ou refuser toute proposition d’attribution proposée par les ministres et soumises par le grand chancelier. Enfin, le grand maître de la Légion d’honneur est également grand maître de l’ordre national du Mérite, aidé par le grand chancelier.

Une cérémonie ultra-codifiée

Dans la salle des fêtes du palais de l'Elysée, le grand chancelier va d'abord s'adresser au président élu par cette phrase : «Monsieur le président de la République, nous vous reconnaissons comme grand maître de l’ordre national de la Légion d’honneur». Emmanuel Macron occupera alors officiellement cette fonction.

Là-dessus, le président se fera remettre les insignes de grand croix, plus haute dignité dans la Légion d’honneur et qui lui revient de droit à vie. Puis le grand chancelier présentera au nouveau grand maître le «grand collier», symbole de ce nouveau pouvoir attribué. Les présidents ne sont plus obligés de revêtir le grand collier depuis que Valéry Giscard d’Estaing a simplifié le protocole. 

Un collier rempli de détails

Le grand collier pèse tout de même près d’1 kg (952 grammes précisément). En or massif, il a été fabriqué en 1953. Il est composé de 16 maillons, qui sont chacun gravés d’une grande activité de la nation à l’avers, et du nom du président à qui il a été remis sur l’envers (avec l’année de la cérémonie).  C’est le troisième exemplaire réalisé.

Le premier exemplaire du grand collier avait été imaginé pendant le Premier Empire. Porté par l’empereur, mais aussi les princes de sa famille et quelques grands dignitaires, il n’est pas directement lié au statut. Ce point change avec le second, créé sous la IIIe République et directement inspiré du premier. Il devient l’emblème du président de la République, dont le nom est systématiquement gravé au revers des maillons.

capture_decran_2017-05-11_a_17.45.37_0.png

Photo : l'actuel grand collier de la Légion d'honneur et ses 16 maillons (côté envers) / Crédits: Légion d'honneur

{TEXT}

13 maillons sur 16 déjà gravés

Voici les gravures incrustées dans les 16 maillons du grand collier :

- 1947 Vincent Auriol (maillon de l’architecture et de la sculpture) (antidaté, le collier ayant été fabriqué en 1953)

- 1954 René Coty (maillon des œuvres sociales)


- 1959 Charles de Gaulle (maillon de la littérature)


- 1966 Charles de Gaulle (maillon de la médecine et de la chirurgie)

- 1969 Georges Pompidou (maillon de l’agriculture)


- 1974 Valéry Giscard d’Estaing (maillon de l’Union française)

- 1981 François Mitterrand (maillon des télécommunications)


- 1988 François Mitterrand (maillon de l’aviation)


- 1995 Jacques Chirac (maillon de l’artillerie)


- 2002 Jacques Chirac (maillon de l’infanterie)


- 2007 Nicolas Sarkozy (maillon de la marine)


- 2012 François Hollande (maillon des blindés)


- 2017 Emmanuel Macron (maillon de l’industrie et du commerce)

Les trois derniers maillons sont gravés des trois grandes activités restantes (connaissance du monde, musique et peinture, et sciences), mais sont encore vierges de leur nom de président. 

Les trois grands colliers peuvent être vus au musée de la Légion d'honneur, 2 rue de la Légion d'honneur, 75007 Paris

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles