Cambadélis assure que le siège du PS à Marseille n'est pas à vendre

Jean-Christophe Cambadélis assure que le siège du Parti Socialiste des Bouches-du-Rhône n'est pas à vendre.[FRANCOIS GUILLOT / AFP]

Le siège de la fédération du Parti socialiste des Bouches-du-Rhône n'est pas à vendre, a affirmé dimanche Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, dénonçant «des manœuvres spéculatives».

«Jean-Christophe Cambadélis dément tout acte de vente du siège de la fédération PS des Bouches-du-Rhône», indique un communiqué transmis par le PS.

Ces «locaux sont majoritairement détenus par le PS national, or celui-ci n'a pas encore pris de décision de vente. Ensuite, les prix évoqués sont fantaisistes ou volontairement sous-évalués, ce qui n'est pas sans poser la question de l'éthique de ceux qui ont fait ces déclarations», selon le texte.

«Le PS n'a aucune dette»

Soulignant que «le PS n'a aucune dette et de nombreux biens immobiliers», il signifie que «sur la gestion de ce patrimoine, il déterminera seul ce qu'il convient le mieux de faire en fonction de ses intérêts et de ses militants».

Ces «allégations sont sans fondement et le Parti socialiste y voit des manœuvres spéculatives. Le cas échéant, il n'hésitera pas à saisir la justice si ces allégations devaient perdurer», conclut-il.

Le secrétaire général de cette fédération, Michaël Bruel, avait indiqué à l'AFP que la fédération mettait en vente son siège situé dans le centre-ville de Marseille, une solution «douloureuse» pour combler les difficultés budgétaires de la direction nationale du parti accrue après les élections présidentielle et législatives.

Le prix de vente de ce «bâtiment de quatre étages d'un côté et deux d'un autre, répartis sur 1.400 mètres carrés est estimé entre 3,2 millions et 3,6 millions d'euros», selon la même source.

«Après des discussions entre le bureau local (à Marseille, NDLR) et la direction nationale pour savoir quelle était la meilleure des solutions», les socialistes ont décidé de vendre ce bien immobilier acquis il y a 35 ans, avait précisé le secrétaire général PS dans le département, confirmant une information de BFMTV.

Interrogé sur la vente du siège du PS des Bouches-du-Rhône, Sébastien Denaja, secrétaire national du PS et ancien député de l'Hérault, avait affirmé samedi sur BFMTV que c'était une «fausse information» : «la fédération du PS des Bouches-du-Rhône n'est pas à vendre, et aucun bien du PS».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles