Les clichés en matière de consommation ont la vie dure

Deux Français sur trois (66 %) considèrent les femmes très dépensières en shopping. Deux Français sur trois (66 %) considèrent les femmes très dépensières en shopping. [© caiaimage /REX/SIPA]

Mythe ou réalité ? Les clichés en matière de consommation ont encore la vie dure, selon une étude Cofidis publiée mardi.

Ainsi, deux Français sur trois (66 %) considèrent les femmes très dépensières en shopping. Sauf que les chiffres parlent d’eux-mêmes : elles déboursent en fait 108 euros par mois pour leurs habits, chaussures et cosmétiques, soit un montant identique à la moyenne française.

Côté loisirs, contrairement à ce que pense près d’un individu sur deux (42 %), les femmes dilapident même moins d'argent que la gent masculine (110 euros en moyenne contre 155).

Autre idée reçue, partagée par deux tiers de la population (65 %) : les hommes préfèrent les grosses voitures. Une assertion à moitié fausse, la majorité d’entre eux (52 %) plébiscitant les véhicules compacts.

Les seniors économes et les jeunes flambeurs ? Pas vraiment

Quant aux seniors, jugés très économes par sept Français sur dix (71 %), ils le sont en réalité autant que le reste de la population (70 % contre 68 %). De même, deux tiers des individus (66 %) pensent que le troisième âge préfère payer en argent liquide. Faux : c'est en fait la carte bancaire qui arrive loin devant dans leur moyen de paiement privilégié (81 %). Ils sont même plus nombreux à payer en carte que le reste des Français (78 %).

Enfin, près de deux Français sur trois (62 %) estiment que les jeunes dépensent beaucoup pour leurs vacances et leurs week-ends. Un préjugé démonté : les 18-24 ans sont 42 % à déclarer dépenser plus de 300 euros par personne et par semaine, contre 61 % des Français.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles