Philippot assure que le FN n'abandonnera pas son projet d'une sortie de l'euro

Pour l'eurodéputé, «en réalité la question sera comment on y réfléchit».[JOEL SAGET / AFP]

Florian Philippot a assuré jeudi que le FN n'abandonnerait pas son projet d'une sortie de l'euro, reconnaissant cependant qu'«on peut réfléchir bien sûr à la manière d'être mieux compris sur le sujet».

«La sortie de l'euro ne sera pas abandonnée», a affirmé le vice-président du Front national sur LCI, invité à réagir à des informations du Figaro, selon lesquelles le FN serait prêt à renoncer à son projet phare. «Elle ne le sera pas parce que ça a été rappelé par Marine Le Pen lors de notre dernier bureau politique il y a à peine une semaine», a-t-il précisé.

«On peut réfléchir bien sûr à la manière d'être mieux compris sur le sujet. C'est une évidence. Mais pourquoi elle ne peut pas être abandonnée ? Parce que si nous abandonnons la souveraineté monétaire, en fait nous abandonnons la souveraineté nationale», a poursuivi M. Philippot.

«En réalité la question sera comment on y réfléchit», a-t-il ajouté. «Je pense que notre refondation doit être beaucoup plus large que ça. (…) Il y a la question de l'image du mouvement, la question du nom du parti, la question de notre capacité à porter un projet de société de manière extrêmement positive (…) Si on se limite à la seule question de l’euro, on passera complètement à côté du sujet».

Interrogé sur son éventuel départ du parti, alors que ses positions sont contestées de plus en plus ouvertement au sein du FN, Florian Philippot a assuré qu'il «serait au Front National à la rentrée, sans aucun doute».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles