Une pluie d’étoiles filantes prévue dans la nuit de samedi à dimanche

«Pour être honnête, ce n’est pas une bonne année» a notamment déclaré à l’AFP Robert Massey, directeur exécutif par intérim de la Royal Astronomical Society (RAS) à Londres. [Handout / European Southern Observatory / AFP]

On les appelle les Perséides. Ces «étoiles filantes», minuscules particules, sont issues de la ceinture de débris laissés par la comète 109P/Swift-Tuttle.

Elles peuvent être observées du 17 juillet au 24 août et connaissent leur pic cette nuit, de samedi à dimanche. Mais selon des astronautes, à cause de la Lune, illuminée à 72%, il devrait être plus compliqué d’observer cette traînée lumineuse.

«Pour être honnête, ce n’est pas une bonne année» a notamment déclaré à l’AFP Robert Massey, directeur exécutif par intérim de la Royal Astronomical Society (RAS) à Londres.  «On pourra, avec de la chance, en voir peut-être 20 par heure». Certaines années, il est possible d’observer 100 à 120 étoiles filantes par heure au moment du pic.

Pour pouvoir les observer au mieux, il faut s’éloigner de la pollution dite lumineuse (il est possible de consulter la carte de l’AVEX dédiée à ce sujet) et se rendre dans un endroit dégagé, si possible en hauteur. Malheureusement, les nuages devraient occuper ce soir une majeure partie de l’Hexagone, de la Gironde au Grand-Est. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles