Nuit des étoiles : 5 conseils indispensables pour en profiter

Cette 27ème Nuit des Etoiles aura lieu le 28, 29 et 30 juillet. [REMY GABALDA / AFP]

Du 28 au 30 juillet, lors de la 27ème édition de la Nuit des Etoiles, les astres se déploieront sous les yeux des amateurs d’astronomie. Voici cinq conseils pour être un peu plus près des étoiles.

Scruter la météo

Que vous soyez en ville, à la campagne ou en montagne, seuls les nuages pourront vous empêcher de profiter du spectacle stellaire. Ce vendredi soir, seuls les habitants du Nord du pays auront la tête dans les nuages, tandis que les autres pourront être dans les étoiles.

La situation n’ira pas en s’améliorant pendant le week-end. En effet, selon les prévisions de Météo France, un manteau nuageux se glissera sur toute la moitié Nord du pays samedi, et n’épargnera que les départements du Sud-Est et la Corse ce dimanche.

Trouver le meilleur point d’observation

Trouver un coin de ciel dégagé n’est pas suffisant pour observer les astres. En ville, ils sont généralement moins visibles à cause de la lumière des réverbères et autre spots publicitaires.

Trouver un endroit avec une obscurité convenable est donc nécessaire pour que la lumière des étoiles ne soit pas atténuée par les lumières artificielles. Pour trouver le lieu adéquat, il suffit de consulter la carte de France de la pollution lumineuse, qui répertorie les endroits les moins éclairés.

Mais que ceux qui ont peur de se retrouver face à un océan d’étoiles non identifiées se rassurent : lors de cet événement, des centaines d’animations, organisées par des professionnels ou des passionnés, proposent d’accueillir et d'instruire les observateurs. La totalité des manifestations sont répertoriées sur le site de l’Association Française d’Astronomie (AFA).

Avoir les outils adéquats

Pour admirer les étoiles, une paire d’yeux suffit. Dès 22h, les plus grosses planètes du système solaire, Jupiter et Saturne, pourront être observées à l’œil nu. Mais pour voir l’espace de plus près, scruter les anneaux de Saturne ou les satellites de Jupiter, une bonne paire de jumelles, ou un télescope seront nécessaires.

Et pour ne plus confondre la Grande et la Petite Ourse, inutile de connaître sa carte du ciel sur le bout des doigts car la technologie se charge désormais de les identifier. Certaines applications, comme Nuit des Etoiles, Carte du Ciel, Star Walk ou SkyView (toutes disponibles sur Apple et Androïd) déploient une carte du ciel en 3D, et indiquent les astres que vous observez en pointant simplement votre smartphone vers le ciel.

Commencer par observer la Lune et le Soleil

Si toutes les conditions sont réunies pour bien observer le ciel, le Soleil et la Lune devraient ouvrir ce bal étoilé. Dès 18h, «des tâches et des éruptions pourront éventuellement être vues au télescope» à la surface du Soleil, a expliqué l’AFA au micro d’Europe 1.

La Lune prendra ensuite place, avant même qu’il fasse nuit noire : «On a une Lune qui est entre le premier croissant et le quartier», a expliqué Olivier Las Vergnas, président de l’AFA, toujours à Europe 1. «Et ce qui est extraordinaire, c’est que juste en dessous, on dirait que c’est fait pour, il y aura Jupiter, qui est un point très très brillant».

Profiter de la pluie d’étoiles filantes

Cette Nuit des Etoiles sera également l’occasion d’admirer les étoiles filantes, et de faire un vœu. Si cette année, ces Perséides (des poussières laissées par la comète Swift-Tuttle qui brûlent et traversent l’atmosphère terrestre à une vitesse de 59 kilomètres par seconde) atteindront un pic entre le 11 et le 13 août, certaines pourront être observées ce week-end, et ce jusqu’au 24 août. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles