Pour Eric Ciotti, sortir de l'état d'urgence «est une erreur»

Le député LR Eric Ciotti a annoncé qu'il ne comptait pas voter le nouveau projet de loi antiterroriste.[GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Le député LR Eric Ciotti, soutien de Laurent Wauquiez pour la présidence du parti, a jugé dimanche que «c'est une erreur de sortir de l'état d'urgence aujourd'hui», ajoutant qu'il ne voterait pas le nouveau projet de loi antiterroriste.

«Je pense que c'est une erreur de sortir de l'état d'urgence aujourd'hui», a affirmé Eric Ciotti au «Grand Jury» LCI/RTL/Le Figaro, arguant que «la menace reste maximale».

«Pourquoi sortir, alors que la menace reste maximale, de l'état d’urgence ?», a-t-il interrogé. «Moi, je considère que sortir de l'état d'urgence c'est affaiblir nos mesures de protection».

 Concernant le projet de loi antiterroriste voulu par le gouvernement pour remplacer, au 1er novembre, le régime exceptionnel de l'état d'urgence en inscrivant dans le droit commun certaines de ses mesures, M. Ciotti a jugé que «c'est de la communication».

Le député des Alpes-Maritimes a indiqué qu'il ne voterait pas ce texte «en l'état», «parce que pour la première fois depuis 2015, on va affaiblir nos outils de protection».

Le Sénat a adopté en première lecture lors de la session extraordinaire de juillet ce nouveau projet de loi antiterroriste qui sera débattu fin septembre dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, après son passage en commission mercredi prochain.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb annonce, dans un entretien au Parisien dimanche, son intention de revenir sur certains amendements adoptés par le Sénat. Il souhaite ainsi revenir au texte initial qui imposait aux personnes faisant l'objet d'une mesure individuelle de surveillance dans leur commune un pointage quotidien, une mesure qui avait été limitée à trois pointages par semaine par les sénateurs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles