Qui est Daniel Fasquelle, candidat à la présidence des Républicains ?

Le député Daniel Fasquelle est candidat à la présidence du parti Les Républicains, des 10 et 17 décembre prochains. [LOIC VENANCE / AFP]

Daniel Fasquelle a annoncé, ce mercredi 11 octobre, être officiellement candidat à la présidence du parti Les Républicains des 10 et 17 décembre prochains. Mais qui est exactement le député de la quatrième circonscription du Pas-de-Calais ?

Après avoir réuni les signatures nécessaires à sa candidature, il est donc, avec Florence Portelli et Maël de Calan, l'un des trois à s'attaquer à Laurent Wauquiez, considéré comme le grand favori de ce srutin.

Un nordiste et un spécialiste du droit

Né le 16 janvier 1963 à Saint-Omer (Pas-de-Calais), Daniel Fasquelle est marié et père de trois enfants. Professeur agrégé de droit, il a quitté l'enseignement pour se consacrer à la politique.

Après avoir siégé au conseil municipal du Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais) au début des années 2000, ville où, pour l'anecdote, Emmanuel Macron possède une maison, il en est élu maire en 2008. Il occupera ce poste pendant neuf ans avant de se consacrer uniquement à son mandat de député.

Ce n'est donc pas un hasard, si le 26 août dernier, Daniel Fasquelle a choisi Le Touquet pour officialiser sa candidature à la présidence du parti. «Je veux redonner une envie de droite au Français», avait-il alors déclaré dans un entretien au Parisien.

Un Sarkozyste de la première heure

Connu, avant cela, pour avoir été l'un des fidèles de Nicolas Sarkozy, il est nommé, en 2014, trésorier des Républicains par l'ancien chef de l'Etat. Selon ses propres dires, Daniel Fasquelle, se serait alors attaché à rétablir l'équilibre budgétaire du parti.

«Après avoir redressé les comptes, je veux redresser le parti. C'est un défi qui ne me fait pas peur», avait-il alors déclaré, toujours au Parisien. 

Puis, pendant la primaire de la droite et du centre en 2016, c'est tout naturellement que Daniel Fasquelle a soutenu Nicolas Sarkozy. Dans le même temps, il est chargé de travailler sur le texte de loi d'abrogation du mariage pour tous auquel il est un farouche opposant.

Un déficit de notoriété 

Sur les routes depuis cet été, Daniel Fasquelle le reconnaît d'ailleurs lui-même : «Même si je n'ai pas une notoriété très forte, les militants me connaissent, ils apprécient mon travail. L'histoire récente a montré qu'aucun scrutin n'est joué à l'avance. Moi, je ne suis candidat contre personne, je veux rassembler toutes les droites».

Une ligne politique qui reste pourtant assez floue et qui, selon ses détracteurs, lui servirait à ne froisser personne voire à préparer la suite.  En ce sens, il est à noter que Daniel Fasquelle n'a jamais émis la moindre critique négative vis-à-vis de Laurent Wauquiez qui, lui, vise clairement l’Elysée. D'ailleurs, selon Marianne, Laurent Wauquiez, aurait même encouragé les militants à le parrainer. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles