Toulouse : un dealer se géolocalise sur Google Maps

Après avoir supprimé la référence, Google a qualifié l'incident d'«épiphénomène».[capture d'écran - Google maps]

Un dealer toulousain se serait géolocalisé via Google Maps, le service de cartographie du géant de Mountain View. 

La Dépêche révèle en effet que l'indication «Plan weed» a été inscrite sur la plate-forme, au 9 rue Edgar-Varèse, une adresse de la ville rose. Après avoir supprimé la référence, Google a qualifié l'incident d'«épiphénomène» qui «n’arrive quasiment jamais».

Pour ajouter une référence sur Google Maps, il suffit de se rendre sur le service, d'y rentrer une adresse exacte avant de cliquer sur la mention «Ajouter un lieu manquant».

Une faille dans le système de modération

«Ce genre de procédé est ensuite contrôlé par nos équipes qui valident ou non la nouvelle dénomination. Normalement, le genre d’incident qui s'est produit à Toulouse ne doit pas arriver, mais aucun système n’est infaillible», a indiqué Charles Savreux, le porte-parole de Google, interrogé par le journal.

«Çela doit être rattaché à un compte. Si les autorités nous le demandent, nous poursuivrons nos recherches», a ajouté l'entreprise.

D'autres incidents

Mais Google a déjà laissé passer d'autres incidents. Zdnet rappelle qu'une image, cette fois-ci, avait été ajoutée à Google Maps il y a deux ans, mettant en scène un robot urinant sur un logo d'Apple. Plus récemment, en juillet, un étudiant chinois avait réussi à donner son nom à une rue de Pékin.  

Quant au dealer toulousain qui a manifestement inscrit son «commerce» sur le service de cartographie, il n'est pas le premier à faire preuve d'ingéniosité pour attirer plus de clients. A Marseille, une drôle de carte de fidélité avait été découverte, en septembre, dans la sacoche d'un dealer. Ce dernier, âgé de 19 ans, offrait des jeux à gratter à ses clients, à partir de vingt euros d'achat.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles