Assemblée : Thierry Solère quittera son poste de questeur à la fin de l'année

«Moi, mon engagement c'est pour des idées, ce n'est pas pour des fonctions», a souligné Thierry Solère. .[Thomas SAMSON / AFP]

Après avoir refusé dans un premier temps d'abandonner son poste, Thierry Solère a finalement annoncé ce mardi 28 novembre qu'il quittera son poste de questeur à l'Assemblée nationale «dès la fin de cette année».

«J'entends monter une impatience à ce que la pluralité de la vie démocratique de l'Assemblée nationale puisse s'exprimer rapidement [...] Donc, je vous annonce que j'en tire en parfaite cohérence les conclusions et je vais quitter mes fonctions de questeur», a-t-il ainsi indiqué sur CNEWS. L'opposition pourra ainsi, dès le début de l'année 2018, être représentée au sein de la questure. 

 

«Moi, mon engagement c'est pour des idées, ce n'est pas pour des fonctions», a souligné Thierry Solère. 

Le député constructif, a annoncé dimanche avoir rejoint les rangs de La République en Marche (LREM). Une adhésion qui laissait la questure entièrement aux mains du parti présidentiel, les deux autres questeurs Florian Bachelier et Laurianne Rossi étant également de la majorité. 

Sa décision de ne pas quitter son poste de questeur avait suscité la colère de l'opposition. Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy avait également jugé que Thierry Solère devait abandonner ses fonctions dans «l'intérêt de l'Assemblée». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles