Les cirques avec des animaux sauvages bientôt interdits dans la capitale ?

Un vœu en ce sens sera déposé lors du prochain conseil de Paris. [© SERGEI SUPINSKY / AFP]

La polémique sur l’évasion d’un tigre vendredi soir dans le 15e arrondissement de Paris, abattu ensuite dans la rue, est loin de retomber.

Ainsi, Yan Wehrling, membre du groupe UDI-Modem, a indiqué ce mardi qu’il allait déposer un vœu visant à l’interdiction pure et simple des cirques détenant des animaux sauvages dans la capitale, lors du prochain conseil de Paris, en décembre.

«D’abord, pour d’évidentes raisons de sécurité. Et surtout car les tigres, les éléphants ou les singes ne sont pas fait pour faire les clowns, mais pour vivre en liberté dans des espaces naturels», s’émeut l’ancien secrétaire national des Verts, qui indique avoir discuté de ce sujet avec Nicolas Hulot, le ministre de l’Ecologie.

Des arrêtés d’interdiction qu’ont déjà pris plusieurs dizaines de villes dans l'Hexagone et dans le monde, selon le site internet Cirques de France.

Du côté de la mairie de Paris, on indique que cette question «est étudiée dans le cadre de la mission "animaux en ville"», que Pénélope Komitès, l'adjointe à la biodiversité, mène depuis six mois, «sur la place de tous les animaux dans la capitale». Et les conclusions de cette mission seront rendues «au printemps 2018».

Par ailleurs, une enquête est toujours en cours pour déterminer si l’ouverture de la cage découle d’un acte de malveillance, comme l’assure le directeur du cirque Bormann Moreno.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles