Qui vacciner contre la grippe ?

Pour inciter ces millions de Français vulnérables à se protéger, les autorités soulignent le fait que l’assurance maladie prend en charge à 100 % le vaccin.[AFP]

La grippe a beau paraître banale, ses conséquences peuvent se révéler tragiques. Depuis mercredi, l'Ile-de-France est passée au stade épidémique et huit autres régions sont menacées. Seul l'Est et Rhône-Alpes-Auvergne sont épargnés.

Comme le rappelle le ministère de la Santé, la grippe peut entraîner «des complications graves chez les personnes fragiles, et un nombre élevé de décès». D'où la nécessité de se vacciner. Premiers patients ciblés, les personnes âgées. Se faire vacciner est recommandé pour tous les seniors (65 ans et plus), sachant que cela permet d’éviter environ 2 000 décès chaque année dans cette tranche de la population.

Pour ces patients fragiles, le problème vient des surinfections bactériennes qui peuvent découler de la grippe. Particulièrement fatigante, elle peut ainsi déboucher sur une bronchite ou une pneumonie. Des problèmes que peuvent également rencontrer les très jeunes enfants.

Autres cibles de la campagne de vaccination, les femmes enceintes, et ce, quel que soit l’avancement de leur grossesse. Un moyen, entre autres, de protéger le bébé à naître lors de ses premiers mois de vie. Enfin, les personnes souffrant de certaines maladies chroniques (asthme, diabète, insuffisances cardiaques graves…) ou celles, obèses, qui présentent un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m2, doivent aussi se faire vacciner.

Pour inciter ces millions de Français vulnérables à se protéger, les autorités soulignent le fait que l’assurance maladie prend en charge à 100 % le vaccin. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles