Un accident «de type Fukushima» est possible en France, selon le président de l'Autorité de sûreté nucléaire

Un réacteur en particulier semble cumuler tous les problèmes, celui de Tricastin.[Image d'illustration AFP]

Ce dimanche, le JDD publie des extraits du livre-enquête «Nucléaire, dangers immédiat» qui pointe du doigt les failles dangereuses des centrales françaises.

Ce livre, signé Thierry Gadault et Hugues Demeude, paraîtra le 7 février prochain, une semaine après qu'EDF a proposé que la durée de vie de ses centrales soit prolongée. Alors que le gouvernement a renoncé à fermer la moitié des centrales nucléaires d'ici 2025, EDF propose un horizon 2035, avec des premières fermetures dès 2029.

Mais les auteurs de l'enquête alertent sur l'état actuel des centrales : «Selon EDF, 10 cuves en exploitation ont des fissures qui datent de leur fabrication», peut-on lire dans le JDD.

Certains sites cumulent plusieurs défauts, comme celui de Tricastin (Drôme et Vaucluse) : «Ce réacteur cumule tous les problèmes : défauts sous revêtement, absence de marge à la rupture, et dépassement des prévisions de fragilisation à quarante ans ! Sans oublier le risque d'inondation catastrophique en cas de séisme», apprend on dans le livre.

D'après le président de l'Autorité de sûreté nucléaire, Pierre-Franck Chenet, un séisme fort dans la région pourrait déclencher «un accident de type Fukushima».

L'épineuse question des centrales nucléaires, de leurs dangers ou de leur durée de vie ressurgit fréquemment sans qu'aucune solution durable n'ait, pour le moment, été trouvée. Fin janvier, les députés ont crée une commission d'enquête sur «la sûreté et la sécurité des installations nucléaires».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles