Dieppe : une explosion fait deux morts dans une usine de fabrication d'huile

Le député de Seine-Maritime et ancien maire de Dieppe, Sébastien Jumel, a indiqué que «l'explosion (avait) fait un mort et un disparu»[AFP - Image d'illustration]

Une explosion a retenti à Dieppe dans la matinée de samedi. L'incident, survenu à l'usine Saipol, fabricant d'huiles végétales, vers 10h30, a fait deux morts.

France Bleu Normandie qui révèle l'information indique que l'explosion a eu lieu lors d'une opération de maintenance de cuve, effectuée par des sous-traitants. Cependant, son origine est, pour l'heure, inconnue.

Le député de Seine-Maritime et ancien maire de Dieppe, Sébastien Jumel, a indiqué à Franceinfo que «l'explosion (avait) fait un mort et un disparu» tous deux sous-traitants, avant de préciser que le second était vraisemblablement décédé. Plus tard dans la journée, le sous-préfet a confirmé que le disparu avait été retrouvé mort.

Par ailleurs, Sébastien Jumel a ajouté que les neuf autres personnes présentes sur place étaient «choquées». 

Un périmètre de sécurité et des consignes strictes pour les habitants

Le maire de la ville, Nicolas Langlois, était sur place dès la fin de la matinée : «Un périmètre de sécurité a été mis en place et il a été demandé à tous les habitants des environs de ne pas sortir de chez eux pour ne prendre aucun risque.»

Une témoin indique sur Twitter que l'explosion et les fumées qui se sont dégagées «(donnaient) mal à la tête» et «(piquaient) la gorge».

En revanche, contrairement à ce que l'habitante de Dieppe a indiqué sur le réseau social, l'usine n'est pas classée Seveso, a indiqué Sébastien Jumel.

Il a précisé qu'elle était «soumise à autorisation». Les directives européennes Seveso font référence à la ville italienne où a eu lieu une catastrophe chimique en 1976 dans une usine pharmaceutique. Ainsi, certains établissements abritant des substances dangereuses doivent se soumettre à des précautions particulières.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles