Nordahl Lelandais : pour un ancien ami, «il n’en est pas à son premier coup»

Nordahl Lelandais a avoué la semaine dernière avoir tué «involontairement» la petite Maëlys.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Les propos sont accablants. Un ancien ami de Nordahl Lelandais exprime auprès de RTL son sentiment que le meurtrier présumé de la petite Maëlys «n’en est pas à son premier coup d’essai».

«Je suis en colère, je suis dégoûté par rapport à la petite. Il a pris quelqu’un de fragile, de petit. On imagine le monstre qu’il doit être», souligne cet homme, dont l’identité n’a pas été précisée par la radio.

«Il fait ce qu'il fait»

Alors que Nordahl Lelandais a affirmé devant les enquêteurs avoir tué «involontairement» la petite Maëlys, son ancien ami dit ne pas croire à de telles explications. «Il aurait tué la petite par accident, dans un moment de panique ? Il a quand même pensé à éteindre son portable, c’est qu’il est prévoyant, donc il est organisé, donc il sait ce qu’il fait», affirme-t-il ainsi.

Le meurtrier présumé avait en effet placé son téléphone portable en «mode avion» pendant une quarantaine de minutes. Un intervalle qui correspondrait au moment du drame.

Ce témoin va ensuite plus loin, expliquant que le meurtre de la fillette n’était peut être pas le premier crime de Nordahl Lelandais : «à mon avis, il n’en est pas à son premier coup d’essai. Il faut gratter maintenant, il faut aller voir, au moins pour les familles des personnes disparues».

Outre l’affaire Maëlys, Nordahl Lelandais est également mis en examen pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer. Ce dernier a disparu le 12 avril 2017 alors qu’il faisait du stop dans les environs de Chambéry et ses ossements ont été retrouvés le 7 septembre dernier. A la lumière de cette nouvelle mise en examen, le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, avait également décidé de rouvrir quatre dossiers de disparitions suspectes survenues depuis 2010 dans la région. 

Suspecté depuis septembre, Nordahl Lelandais a avoué la semaine dernière avoir tué la petite Maëlys, avant de conduire les enquêteurs à l'endroit où il avait enterré la fillette. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles