Le gigantesque projet EuropaCity sur la sellette ?

Des opposants au projet, en train de manifester sur les lieux, en mai 2017.[© Thomas SAMSON / AFP]

Une décision qui résonne comme un coup de tonnerre pour le projet pharaonique d’EuropaCity, en région parisienne.

Le tribunal administratif du Val-d'Oise a annulé ce mardi l'arrêté autorisant la création de la Zone d'aménagement concerté (ZAC) du Triangle de Gonesse, où doit voir le jour le  méga-complexe (80 ha) de commerces et de loisirs Europacity. 

Saisie par des associations de défense de l'environnement, la justice a en effet mis en exergue les failles de l'enquête publique réalisée par le promoteur. Le jugement souligne que l'étude d'impact était "insuffisante sur plusieurs points", en particulier sur "les besoins énergétiques du projet" ainsi que "les émissions de CO2 induites par les déplacements de touristes". 

Dans la foulée, les porteurs du projet ont estimé que cette décision n'était pas "un coup d'arrêt". Ils auraient déjà acté un retard à la suite du récent report par le gouvernement de la construction de la future ligne 17 du Grand Paris Express. Celle-ci devrait desservir le site trois ans plus tard que prévu, c'est-à-dire en 2027.

Estimé à trois milliards d'euros, Europacity est censé attirer une trentaine de millions de visiteurs par an à l'horizon 2024, soit le double de la fréquentation Disneyland Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles