Voies sur berges : les piétons contre-attaquent

Un rassemblement est prévu ce samedi, à 15h, sur les voies sur berges. [© Houpline Renard/SIPA]

Piétonnisation, épisode II. Anne Hidalgo a signé ce jeudi un nouvel arrêté pour interdire les véhicules sur les berges de la rive droite. 

Une riposte lancée après l’annulation du premier décret par la justice, fin février. Préparé «en concertation avec le gouvernement et le préfet de police», le nouveau texte de la mairie tient compte des critiques du tribunal. 

Ainsi, il ne fait plus référence à la pollution (l’étude d’impact ayant été l’une des principales failles), mais plutôt à la valorisation patrimoniale et touristique des lieux. De plus, la municipalité a fait appel de la décision de justice, ce qui signifie que cette dernière aura de nouveau à se prononcer sur le sujet dans les mois à venir. 

Pour maintenir la pression, les partisans de la piétonnisation se mobilisent donc depuis plusieurs jours. Alors qu’une pétition en faveur du projet avait recueilli près de 32.000 signatures ce jeudi soir, une manifestation est prévue ce samedi sur les berges de la discorde. Le rendez-vous est donné à 15h sur les quais de Seine, entre les ponts Marie et Louis-Philippe.

Il pourrait y avoir du monde, un sondage Ipsos paru ce jeudi ayant révélé que 55 % des Parisiens sondés se disent favorables au maintien de la mesure. Plus largement, 66 % d’entre eux ont exprimé leur soutien à la politique de la municipalité, qui vise à réduire la place accordée aux voitures. 

Reste à savoir si la maire socialiste tiendra compte des propositions de Valérie Pécresse. La présidente LR de la région suggère une «piétonnisation progressive» d’ici à 2021, avec des mesures compensatoires, dont l’augmentation de la fréquence de la ligne 1 du métro.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles