Yvelines : des riverains dénoncent l'existence d'une décharge à ciel ouvert

Cette décharge aurait vu le jour il y a plus de dix ans, et la situation n'aurait fait que s'empirer depuis.[© Capture d'écran / Twitter @ContactPlaine]

Ils n’en peuvent plus. Des riverains des communes yvelinoises de Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine et Chanteloup-les-Vignes ont décidé de taper du poing sur la table, face à ce qu’ils décrivent comme «une déchetterie à ciel ouvert».

Située sur une plaine en jachère, elle est le fruit de près de dix ans d’accumulation de déchets en tout genre, volontairement jetés là – selon eux – par des personnes malintentionnées. Et les conséquences sont «édifiantes», selon Alban Bernard, à l’origine de la mobilisation citoyenne «Déchargeons la plaine».

«La zone représente une surface de plus de sept terrains de football, pour un volume de plus de 7 000 tonnes», explique-t-il dans l’une des deux pétitions mises en ligne sur internet, sur Avaaz et Change.org.

Il est d’ailleurs soutenu par des élus locaux et nationaux, dont le député Modem Bruno Millienne, qui dénonce une «catastrophe écologique». Le parlementaire a assuré hier que «le ministère de l’Ecologie s’était saisi du dossier», et étudiait les solutions pour le nettoyage du site, estimé à plus d’un million d’euros, avant une éventuelle réhabilitation.

En attendant, une grande mobilisation y sera organisée le samedi 31 mars, à 11h, dans l’espoir que l’État s’engage à lancer «un plan d’urgence».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles