Paris : un «plan pluie» pour prévenir les crues de la Seine

L'équivalent d'un millier de piscines olympiques en eaux de pluie est déversé chaque année dans la Seine, au lieu d'être réutilisé. [© M. Euler / AP / Sipa]

La capitale ne veut plus avoir les pieds dans l’eau. En réponse aux inondations de 2016 et de cet hiver, la municipalité doit soumettre au vote des élus du conseil de Paris, un «plan pluie» inédit.

Visant à adapter la ville aux évolutions climatiques, il doit permettre d’éviter que les précipitations ne contribuent à la montée du niveau de la Seine. Car aujourd’hui, la pluie s’écoule depuis les toits et est systématiquement envoyée au tout à l’égout.

Chaque année, jusqu’à trois millions de m3 d’eaux usées (soit l’équivalent d’un millier de piscines olympiques) finissent ainsi dans le fleuve et font monter son niveau. Pour prévenir ce phénomène, le «plan pluie» projette la mise en place d’un ensemble de mesures.

Parmi elles, la mairie envisage d’appliquer de nouveaux revêtements sur le sol qui laissent s’infiltrer l’eau, d’installer des récupérateurs sur les toits des bâtiments publics ou encore de créer des îlots de verdure perméables.

L’objectif à terme : que l’eau de pluie ne soit plus déversée qu’exceptionnellement dans la Seine. En parallèle, l’idée est aussi d’en faire «une nouvelle ressource bénéfique pour la ville, ses projets de végétalisation et de rafraîchissement», a souligné Célia Blauel, adjointe à l’eau et aux canaux.

À suivre aussi

Après les incendies, l'Australie touchée par les inondations
catastrophe Après les incendies, l'Australie touchée par les inondations
Au moins 31.000 personnes ont dû être évacuées vers des abris temporaires selon les autorités.
catastrophe naturelle Indonésie : au moins 43 morts dans des inondations monstres selon un bilan encore provisoire
Intempéries Deux départements du sud-ouest toujours placés en vigilance orange inondations

Ailleurs sur le web

Derniers articles