Des journalistes agressés dans la cité de Carcassonne où vivait Radouane L.

De nombreuses opérations de police ont eu lieu à la cité Ozanam, où vivait Radouane L. à Carcassonne.[ERIC CABANIS / AFP]

Plusieurs journalistes ont été agressés dans la cité Ozanam, où vivait Radouane L. à Carcassonne, par des jeunes qui souhaitaient les faire fuir.

Ainsi, dans un reportage diffusé par France Télévision, on peut voir deux journalistes de France 3 Occitanie être agressés verbalement et physiquement par des jeunes, dont un, particulièrement agressif, lance «casse toi, je vais t’éclater».

D’autres journalistes semblent avoir connu pareil traitement, notamment Yann Bouchez. Ce dernier, journaliste au Monde a ainsi raconté sur Twitter avoir été menacé par «deux jeunes en voiture».

Des journalistes de France 3, de BFMTV et d’une télévision suisse-italienne ont également été pris à partie par deux jeunes hommes. Marc Dana, journaliste de France 3 a ainsi raconté à franceinfo que ces derniers avaient «commencé à nous bousculer, et à prendre nos pieds de caméras en les lançant sur nous».

Selon ce dernier, l’objectif de ces jeunes hommes était de faire «fuir» les journalistes. Aucun blessé ne serait à déplorer selon ses déclarations.

Une retraitée, interrogée par France 3 Occitanie, a déclaré que ces jeunes représentaient «une minorité qui pourrit le quartier, ils ont pris le pouvoir. Avant, il y faisait bon vivre, mais maintenant c’est craignos».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles