En 2005, Arnaud Beltrame avait déjà sauvé la vie d'une femme en Irak

Le gendarme s’était distingué en 2005 lors d’une mission de trois mois à Bagdad.[AFP]

Élevé au rang d’héros national pour s’être substitué à une otage dans le supermarché de Trèbes, théâtre d’une attaque terroriste islamiste vendredi, Arnaud Beltrame avait déjà été, dans le passé, l’auteur d’un acte de bravoure et de courage dans l’exercice de ses fonctions professionnelles.

Comme le rapporte L’Obs, le gendarme s’était distingué en 2005 lors d’une mission de trois mois à Bagdad, au sein de l’Epign (Escadron parachutiste d’intervention de la Gendarmerie nationale).

Dans un pays en proie déjà au chaos, et marqué par la libération de Florence Aubenas et son guide, Arnaud Beltrame et ses compagnons d’arme sont en charge de la sécurisation de l’ambassade de France.

L’une des missions auxquelles ils sont affectés consiste à venir en aide à une humanitaire française installée dans le pays depuis plusieurs années et cible de menaces d’enlèvement. Les militaires français s’exécutent et procèdent à l’exfiltration de la ressortissante française, sans qu’aucun détail ne filtre. L’opération est un succès si bien qu’Arnaud Beltrame est décoré par Paris de la croix de la valeur militaire avec citation à l’ordre de la brigade. 

En hommage au gendarme, une cérémonie publique, présidée par Emmanuel Macron, se déroulera mercredi aux Invalides, après une veillée réservée à «ses frères d'armes».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles