La militante vegan qui s'était réjouie de la mort du boucher de Trèbes condamnée à 7 mois de prison avec sursis

De nombreux internautes avaient signalé son message aux autorités. [AFP / ARCHIVES]

Auteure d'un odieux message sur les réseaux sociaux commentant l'assassinat du boucher du Super U de Trèbes Christian Medves par le terrroriste Radouane Lakdim, une militante vegan a été condamnée à sept mois de prison avec sursis.

La jeune femme a été reconnue coupable «d'apologie du terrorisme». Lors de son réquisitoire, la procureure de la République de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) avait souligné que la prévenue avait le droit d'avoir sa propre philosophie de vie mais qu'elle ne pouvait oublier qu'elle vivait dans un Etat de droit avec des règles. 

«Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice», avait-écrit dans la nuit de lundi à mardi celle qui se présente comme une militante vegan. Si la jeune femme avait fini par retirer son message de la Toile, de nombreux internautes ont néanmoins eu le temps d'effectuer des captures d'écran et de signaler son post Facebook aux autorités compétentes.

La Confédération française de la boucherie-charcuterie-traiteurs (CFBCT) avait porté plainte mardi, appelant «à la retenue». 

Le tribunal correctionnel de Lisieux avait condamné mardi Stéphane Poussier, ex-candidat LFI aux dernières législatives, à un an de prison avec sursis pour le même motif. Interpellé dimanche, il avait publié sur Twitter une série de trois messages dans lesquels il faisait part de sa satisfaction de la mort d'Arnaud Beltrame, qui s'était subsititué à une otage dans la prise d'otages du Super U de Trèbes avant d'être abattu par Lakdim.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles