Qu'est-ce que l'interstitium, potentiel 80e organe du corps humain ?

Pour réussir à observer l'interstitium, les scientifiques ont dû faire appel à une technologie avancée de microscopie. [AFP - Archives]

Des scientifiques pourraient avoir découvert le 80e organe du corps humain. Une découverte d'autant plus capitale que cette partie de l'anatomie humaine pourrait jouer un rôle dans le développement des cancers.

Baptisé Interstitium, ce potentiel nouvel organe est «une couche de tissus aux interstices remplis de fluide (courant) dans l'ensemble de notre corps», d'après le média spécialisé Sciences et Avenir.

Jusqu'à maintenant considérés comme compacts, ces tissus sont en réalité composés d'une multitude de compartiments. Ils représentent selon les termes des auteurs de l'étude publiée dans la revue Scientific Reports le 27 mars, une «autoroute de fluide en mouvement». Cette voie de passage à grande échelle favoriserait ainsi la propagation des cancers dans l'organisme.

Pour réussir à observer l'interstitium, les scientifiques ont dû faire appel à une technologie avancée de microscopie. En effet, l'usage de microscopes standards donnaient aux tissus une apparence compacte sans que ne puissent être observés les fluides.  

Une technologie française

C'est donc une innovation développée par l'entreprise française Mauna Kea Technologies qui a été utilisée. Baptisée endomicroscopie confocale laser, cette technique consiste à introduire un microscope minuscule directement dans un organisme

C'est ce qui est utilisé dans le cadre des examens liés à des problèmes gastro-oesophagiens, aux cancers du pancréas de la vessie, du poumon ou aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin comme la maladie de Crohn, précise l'AFP. 

La découverte de l'interstitium a ainsi été faite «par hasard» pendant un examen des voies biliaires d'un patient. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles