Une enseignante mise en cause après le décès d'un enfant à cause d'une crêpe

L'enfant a accepté la crêpe, pensant qu'elle était faite à base d'eau comme celle qu'il mangeait chez lui[FRED TANNEAU / AFP]

Un enfant est décédé jeudi après avoir mangé une crêpe qui lui avait été proposée à l'école, à Limas (Rhône). 

D'après les résultats de l'examen post-mortem révélés par le parquet de Villefranche-sur-Saône, le petit garçon de six ans, Jahden, a fait un choc anaphylactique en raison de son allergie aux produits lactés.

Les parents mettent en cause la maîtresse de leur fils, qui était au courant, comme le reste du personnel, de son régime alimentaire spécial et des potentiels risques en cas d'ingurgitation de lactose. Le père affirme que «c'est totalement la faute de l'enseignante».

Colère et incompréhension des parents

C'est en effet la maîtresse qui a proposé la gourmandise à l'élève. Ce dernier aurait accepté, pensant qu'il s'agissait d'une crêpe à l'eau comme il avait l'habitude d'en déguster chez lui. 

En réalité, il s'agissait d'une crêpe standard à base de lait.

D'après le père du garçon, qui s'est exprimé sur les ondes de Franceinfo samedi,«il était déjà en détresse respiratoire» quand sa mère est passée le prendre à l'école maternelle. 

«C'est pire qu'une erreur. Donner quelque chose à quelqu'un en sachant que ça pourrait lui faire du mal, pour une maîtresse d'école ça n'est pas logique. Il y a un manque de jugeotte», a-t-il jugé.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles