Affaire Grégory : Monique Villemin serait l'auteur de nombreuses lettres anonymes

En 2017, elle avait déjà été suspectée d’avoir rédigé une lettre de menaces anonyme[MARCEL MOCHET / AFP]

Monique Villemin, grand-mère paternelle du jeune Grégory disparu le 16 octobre 1984, serait à l'origine de nombreux courriers anonymes adressés au juge Lambert.

C'est en tout cas ce qui ressort d'une expertise graphologique, rapporte Le Journal du Dimanche.

Les experts graphologues, qui emploient le conditionnel, imputent donc aujourd’hui trois nouvelles lettres à Monique Villemin, dont celle signée du nom de «Corinne».

«Monsieur le Guge [sic], je m’appelle Corinne, j’ai 16 ans je suis une amie de Muriel la belle sœur de bernard laroche…» Cette missive, adressée au juge Lambert, a été postée de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) le 6 août 1985. «Je ne peux plus garder pour moi ce que […] Muriel ma raconté», confie Corinne dans cette lettre, truffée de fautes d’orthographe. Derrière ce prénom, l’experte graphologue Christine Navarro croit donc avoir identifié la grand-mère de Grégory, Monique Villemin, précise l'hebdomadaire.

En 2017, Monique Villemin avait déjà été suspectée d’avoir rédigé une lettre de menaces anonyme à l’encontre du juge Simon en 1989. Mais grâce au délai de prescription, elle n'avait pas été mise en examen.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles