Nordahl Lelandais suspecté dans une nouvelle affaire de disparition

Nordahl Lelandais est soupçonné d'être impliqué dans une autre disparition : celle de Lucie Roux, une femme de 43 ans mystérieusement disparue en Savoie, six ans plus tôt.

Troublants, les faits se sont produits le 16 septembre 2012, rappelle Le Dauphiné Libéré. Alors qu'elle vivait à Bassens, près de Chambéry, dans un appartement loué par l'hôpital psychiatrique, la quadragénaire n'a plus donné signe de vie.

Lucie Roux, qui souffrait de dépression et partageait son logement avec trois colocataires, s'est volatilisée sans son téléphone portable, sans ses lunettes de vue et sans argent, avec pour seul bagage un petit sac, comme si elle partait en promenade.

Récemment, une personne se présentant comme une ancienne amie a pris contact avec l'avocat de la famille, Me Christian Saint-André, alertée par la médiatisation de Nordahl Lelandais, suite aux meurtres du caporal Arthur Noyer et de la petite Maëlys. A cette époque-là, l'homme était lui aussi hospitalisé dans le même établissement, pour des problèmes de dépression et d'alcoolisme.

L'avocat a fait parvenir une lettre au procureur de la République de Chambéry, Thierry Dran, dans laquelle il assure que cette femme «affirme être prête à apporter son témoignage aux enquêteurs. Selon elle, Lucie a déjeuné plusieurs fois avant sa disparition, avec une autre amie et Nordahl Lelandais», relaye le quotidien. Des repas qui auraient été pris dans un lieu de vie commun aux usager du centre hospitalier. Un témoignage qui laisse à penser que tous deux se connaissaient.

«Ils étaient peut-être amis»

«Mon espoir maintenant, c’est que l’enquête soit rouverte», a confié au Parisien la soeur de la disparue. Et de poursuivre : «avec ce témoignage qui semble sérieux, on sait que Lelandais et Lucie étaient à l’hôpital psychiatrique en même temps. Et qu’ils ont déjeuné ensemble dans un réfectoire de l’établissement. Et ils se sont parlé. Il est donc confirmé un lien entre ma sœur et Nordahl Lelandais. Ils étaient peut-être amis. Ça ajoute de l’horreur à l’horreur. Une disparition, c’est déjà épouvantable. Mais relier cette disparition avec un homme qui a tué une petite fille et un jeune militaire, cela suscite chez moi de l’effroi. Si c’est Lelandais qui est responsable, qu’il avoue ! On pourra alors retrouver le corps de Lucie et faire notre deuil.»

Depuis sa disparition, son logement n'a jamais été reloué, précisent nos confrères. La famille de Lucie Roux espère que des indices pourraient un jour être retrouvés et leur apporter des réponses.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles