Pôle emploi envisage de supprimer 4.000 postes à cause de la baisse du chômage

La direction n'aurait pas encore pris de décision «quant aux effectifs». [LOIC VENANCE / AFP]

C'est un comble ! Selon une information du JDD, plusieurs milliers d'agents de Pôle emploi pourraient perdre leur poste. En cause : la baisse du chômage dans l'Hexagone. 

C'est Jean Bassères, le directeur général, qui a confirmé il y a trois semaines lors d'une convention managériale que quelque 4.000 postes sur les 55.800 pourraient disparaître d'ici à trois ans.

Mais selon l'hebdomadaire, ce chiffre pourrait bien être plus important : en effet, tandis que le nombre de demandeurs d'emploi sans activité est en constante baisse, atteignant au premier trimestre 2018 son plus bas niveau depuis la fin de l'année 2014, le gouvernement estimerait que les conseillers sont désormais trop nombreux. 

«4.000 postes en moins, c'est surréaliste !», a déclaré David Vallaperta, conseiller et élu CFDT au comité central d'entreprise, au JDD. «La baisse du chômage ne signifie pas une diminution de notre charge de travail, car il y a une forte hausse des demandeurs d'emploi cumulant une activité partielle et une allocation». 

Toujours selon les révélations du JDD, la direction de Pôle emploi n'aurait pas encore pris de décision «quant aux effectifs». Cette question pourrait être évoquée à partir de septembre, lors de la prochaine convention tripartite Etat-Unédic-Pôle emploi. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles