Edouard Philippe annule un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens

Edouard Philippe devait notamment inaugurer le 1er juin à Jérusalem la Saison croisée France-Israël au côté de son homologue israélien Benjamin Netanyahu.[ludovic MARIN / AFP]

Edouard Philippe annule son déplacement en Israël et dans les Territoires palestiniens, prévu les 31 mai et 1er juin, «pour des raisons d'agenda intérieur lié au travail gouvernemental des prochains jours», a annoncé mercredi Matignon.

«La visite du Premier ministre français est annulée côté français pour des raisons intérieures», avait un peu plus tôt indiqué le ministère israélien des Affaires étrangères dans un bref communiqué. Edouard Philippe devait notamment inaugurer le 1er juin à Jérusalem la Saison croisée France-Israël au côté de son homologue israélien Benjamin Netanyahu.

Une visite à Ramallah, dans les Territoires palestiniens, était également au programme, ainsi qu'à Tel Aviv, selon des sources locales.

Le Premier ministre avait déjà reporté un voyage au Mali prévu début avril, alors que se profilait l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des Landes (Loire-Atlantique). Edouard Philippe est actuellement en première ligne sur la réforme de la SNCF et plusieurs chantiers sont en cours ou proches d'être lancés, de la réforme des institutions à celle de l'audiovisuel public en passant par le projet «Action publique 2022», destiné à dégager des pistes d'économies dans la sphère publique.

À suivre aussi

Marc Fesneau : «Il faut que la réforme soit comprise par les Français»
Retraites Marc Fesneau, ministre chargé des Relations avec le Parlement : «Il faut que la réforme soit comprise par les Français»
«Je veux bien tous les jours me faire appeler président des riches, je ne le suis pas et je ne suis pas le défenseur de qui que ce soit», a déclaré Emmanuel Macron.
Gouvernement Emmanuel Macron réaffirme qu'il n'est «pas le président des riches»
Emmanuel Macron en visite à Dunkerque le 20 janvier 2020. [Denis Charlet / POOL/AFP]
Politique Moisson d'investissements pour Emmanuel Macron et le gouvernement, qui accueillent 200 patrons du monde entier

Ailleurs sur le web

Derniers articles