L'ex-femme de Michel Fourniret, Monique Olivier, entendue cette semaine

La juge parisienne pourrait également interroger Monique Olivier sur le dossier Estelle Mouzin. [FRANCOIS NASCIMBENI / AFP]

À 70 ans, Monique Olivier, l'ex-femme du tristement célèbre tueur en série Michel Fourniret, a été spécialement extraite de prison pour être entendue dès ce mardi et jusqu'à la fin de la semaine par la juge d'instruction.

Monique Olivier avait avoué en 2008 le meurtre par son mari de Marie-Angèle Domèce, une jeune handicapée mentale de 19 ans, disparue le 8 juillet 1988 à la sortie du foyer Leclerc de Fourolles à Auxerre. Mais elle s'était par la suite rétractée.

De son côté, Michel Fourniret avait avoué le meurtre de Joanna Parrish, une jeune femme britannique de 20 ans, retrouvée le 17 mai 1990 dans une rivière à Moneteau, dans l'Yonne. Le couple est mis en examen dans ces deux dossiers.

Les familles Parrish et Domèce sont dans l'espoir d'obtenir des détails sur les crimes, selon Europe 1, et si possible la localisation du corps de Marie-Angèle, qui n'a jamais été retrouvé malgré des fouilles récemment relancées dans l'Yonne.

L'affaire Estelle Mouzin abordée ?

La juge parisienne pourrait également interroger Monique Olivier sur le dossier Estelle Mouzin, disparue à l'âge de 9 ans, le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne. La juge avait déjà recueilli, en février dernier, des déclarations suspectes de Michel Fourniret.

Auditionnée par les enquêteurs de Rennes, en mai 2015, Monique Olivier avait déclaré avoir donné un faux alibi à Michel Fourniret le soir de la disparition d'Estelle Mouzin. A l'époque, elle avait affirmé que son mari se trouvait chez elle, alors qu'elle savait que ce n'était pas le cas.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles