Premier cas du virus tropical Usutu détecté chez l'homme en France

Le virus Usutu est un «arbovirus» (transmis par la piqûre d'un arthropode, comme un moustique) appartenant à la même famille que le virus Zika.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

L'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a annoncé ce vendredi qu’un premier cas en France du virus tropical Usutu, transmis par les moustiques, a été détecté en 2016.

Le patient, un homme âgé de 39 ans à l’époque, a été hospitalisé à Montpellier pendant trois jours. Il a souffert d’une paralysie faciale durant plusieurs semaines, avant de finalement se rétablir.

Selon l’Inserm «seuls vingt-six cas d'infection humaine par Usutu ont été rapportés en Europe, un chiffre très certainement sous-estimé d'après Yannick Simonin, enseignant chercheur spécialiste de ce virus».

Le virus Usutu est un «arbovirus» (transmis par la piqûre d'un arthropode, comme un moustique) appartenant à la même famille que le virus Zika. Isolé pour la première fois en 1959 en Afrique du Sud, il a été repéré en Europe chez des oiseaux à partir de 2001.

Probablement contracté en Camargue

Si ce virus, dit «émergent» reste très méconnu des médecins, la déclaration de cette maladie chez l’homme est obligatoire en France. Le cas de Montpellier a ainsi attendu un an et demi avant d'être correctement diagnostiqué, grâce à «la présence du virus dans le liquide céphalo-rachidien», a souligné l'Inserm.

«Les symptômes cliniques de ce patient, incluant une paralysie faciale temporaire, n'avaient été reliés jusqu'alors à aucune maladie précise», a ajouté l'institut de recherche par voie de communiqué.

Le patient infecté n’avait pas voyagé avant sa contamination, il a donc probablement été infecté dans sa propre région, la Camargue. Cette région, lieu de passage de nombreux oiseaux migrateurs et insectes est, en France, un foyer du virus chez les oiseaux, selon Yannick Simonin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles