Furieux, un militant d'extrême droite dégrade une banderole aux couleurs LGBT

Plus tôt dans la semaine, des passages piétons recouverts d'arc-en-ciel avaient été vandalisés à mainte reprises dans le 4e arrondissement de Paris (Photo d'illustration). [NOEL CELIS / AFP]

Alors que la Marche des fiertés se tient ce samedi, à partir de 14h, un individu a été interpellé la nuit dernière, à Paris. Il est accusé d'avoir dégradé l'une des banderoles aux couleurs de la cause LGBT, accrochées devant l'Assemblée nationale.

Une information confirmée par une source policière à nos confrères de France info.

Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, a tweeté que l'individu en question «se revendique militant d’extrême droite et anti LGBT». Et de préciser que l'Assemblée nationale portera plainte «dans les plus brefs délais». 

Les-dites banderoles ont été installées en soutien à l'engagement de l'Assemblée nationale contre les discriminations.

Plus tôt dans la semaine, des passages piétons recouverts d'arc-en-ciel avaient été vandalisés à maintes reprises dans le 4e arrondissement de Paris. Des actes condamnés par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles