Violences sexuelles : Luc Besson à nouveau accusé

Luc Besson a déjà été accusé en mai dernier par l'actrice Sand van Roy. [BERTRAND GUAY / AFP]

Des récits glaçants. Le site d'investigation Mediapart a publié ce lundi 9 juillet plusieurs témoignages accablant de nouveau Luc Besson.

«A chaque fois que nous prenions l'ascenseur ensemble, il m'embrassait de force, me mettant sa langue dans la bouche, et bien que je le repousse, il me prenait dans ses bras et me touchait les seins et les fesses», témoigne ainsi une directrice de casting, qui a collaboré à de nombreuses occurrences, de 2000 à 2005, avec Luc Besson.

Et d'ajouter : « Fréquemment, Luc Besson me demandait, en présence du technicien, de lui faire une fellation. Ce que je refusais systématiquement».

Le 6 juillet dernier, cette femme de 49 ans a écrit au procureur de la République de Paris pour dénoncer des «agressions sexuelles». Mediapart donne également la parole à une autre femme qui a travaillé avec le réalisateur de Léon et de Nikita et qui fustige aussi ses «comportements sexuels inappropriés».

Mona évoque notamment une rencontre, où le puissant producteur s'est «jeté sur moi, pour me toucher ou m'embrasser». La seule façon de s'échapper fut pour la jeune femme de se jeter au sol «pour marcher à quatre pattes jusqu'à la porte». Un véritable traumatisme, raconte-t-elle.

« Il recommencera»

Enfin, une troisième femme, ex-employée de la société de production de Besson  EuropaCorp, a dénoncé elle-aussi des avances sexuelles insistantes : « Il entend quand on dit 'non', mais ce ne sera pas pérenne parce qu'il recommencera. A chaque fois, il essaye de gravir de nouveaux paliers».

Ces nouveaux témoignages viennent s'ajouter aux deux plaintes de la comédienne Sand Van Roy, 27 ans. Cette dernière a joué deux petits rôles dans deux productions de Besson : Taxi 5 et Valérian et la cité des Mille Planètes.

En mai dernier, elle a accusé Luc Besson de viol. Elle a raconté s'être réveillée seule dans un palace parisien, le Bristol, avec une liasse de billets et le souvenir d'une relation sexuelle non consentie Une accusation que l'avocat du producteur s'est empressé de démentir.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles