Les commerçants pourront rendre des espèces après un paiement en carte bleue

Le «cash back» permet aux commerçants de fournir des espèces à leurs clients dans le cadre d'un achat par carte bancaire.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Le Parlement a définitivement ratifié la directive européenne sur les services de paiement qui autorise la pratique du «cash back», mercredi 25 juillet. 

Le «cash back» permet aux commerçants de fournir des espèces à leurs clients dans le cadre d'un achat par carte bancaire. Le Sénat a voté en nouvelle lecture ce texte, issu de l'Assemblée Nationale. 

Pour les consommateurs, c'est une bonne nouvelle. En effet, avec le «cash back» ils peuvent obtenir des espèces facilement, par un simple passage en caisse, en payant une somme supérieure au montant des articles achetés pour obtenir la différence. Il est déjà en oeuvre dans certains pays comme le Royaume-Uni.

Mieux protéger le consommateur 

Plus globalement, l'ordonnance ratifiée actualise le cadre juridique des services de paiement. Le but ? L'adapter aux nouveaux types d'acteurs et de produits, mieux protéger le consommateur, renforcer la sécurité des données et soutenir l'innovation. 

Le projet de loi en complète certaines dispositions, notamment afin d'assurer un haut niveau de sécurité des communications. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles