En France, le nombre de noyades durant l'été a doublé

Un peu plus de cinq morts par jour en moyenne. L'agence Santé Publique France publie ce jeudi une enquête concernant les noyades dans l'Hexagone et tire la sonnette d'alarme sur une augmentation des incidents.

Pas moins de 1.758 personnes se sont noyées en moins de deux mois, entre le 1er juin et le 9 août, contre 858 sur la même période en 2015. Parmi elles, plus d'une sur cinq (373) sont décédées, soit 12 % de plus que trois ans auparavant (329). Le plus gros pic de décès est survenu entre le 26 juillet et le 9 août, avec 122 personnes qui ont péri noyées.

Sur ces 1.758 noyades (fatales ou non), 902 étaient accidentelles, 84 intentionnelles (suicide, agression) et 772 d'origine encore indéterminée. Elles concernent tous âges et tous milieux (mer, piscine, cours d'eau...).

capture_decran_2018-08-16_a_17.20.48_0.png

Répartition des noyades accidentelles par lieu de noyade

Selon l'agence publique, «cette augmentation peut s'expliquer pour partie par des conditions climatiques en termes de températures et d'ensoleillement particulièrement favorables à la baignade et pour partie par une amélioration du système de surveillance des noyades». A noter que l'enquête Noyades 2018 recense toutes les noyades «suivies d'une prise en charge hospitalière ou d'un décès».

On se noie moins en Corse qu'en Auvergne-Rhône-Alpes

Dans le détail, Santé Publique invite à une vigilance accrue concernant les plus jeunes. Elle rappelle que 80 % des décès par noyade des enfants de moins de 6 ans ont lieu dans des piscines privées familiales. «L’apprentissage de la nage est recommandé le plus tôt possible, mais il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager, même à l’âge adulte. Et aux âges les plus jeunes, les enfants doivent être surveillés en permanence», souligne l'organisme. En 2016, près d'un Français sur cinq (16 %) déclarait ne pas savoir nager.

Géographiquement parlant, c'est l'Occitanie qui détient le triste record du plus grand nombre de noyades accidentelles, avec 158 incidents (qui ont mené à 23 décès). Suivie de la Provence-Alpes-Côtes d'Azur (136, dont 24 décès, le record cet été), la Nouvelle-Aquitaine (115, dont 16 décès) ou encore l'Auvergne-Rhône-Alpes (113, dont 23 décès). Bien que maritimes, la Corse (24 noyades dont 13 mortelles) et les régions d'Outre-Mer (14 dont 5 fatales) semblent épargnées davantage.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles