Bretagne : le «Red Love», premier festival consacré aux roux

La première édition du «Red Love», un festival exclusivement consacré aux roux, se tient ce 25 août à Châteaugiron, au sud-est de Rennes. Un évènement qui aspire à faire évoluer les mentalités et mettre un terme à la haine «anti-roux». 

Il «vit roux, dort roux, mange roux». «Il», c'est le photographe Pascal Sacleux, aux commandes du festival décrit comme un «grand rassemblement festif».

 Surnommé «le gourou de la roussitude» par ses proches, le photographe, lui-même roux, ne tarit pas d'éloge sur son initiative, déjà annoncée comme légendaire : «Ce sera une première en France. Il existe déjà des festivals de roux à l'étranger, notamment à Breda aux Pays-Bas où se tient le plus grand rassemblement de roux au monde, mais aussi au Canada, en Écosse ou en Irlande».

Pour assister à ce festival pas comme les autres, pas besoin d'arborer une crinière rousse. Seule exigence : être sensible à la lutte anti-roux.

Pour donner vie à son ambitieux projet, le photographe a choisi de silloner les routes de Bretagne, à la recherche de beautés rousses, qui se sont rapidement prises au jeu. 

Au total, 816 portraits ont été réalisés par le photographe (publiés dans le livre «Être(s) roux, regards croisés sur une singularité» disponible aux éditions Goater depuis le 4 juillet) prêt à tout pour défendre la «roussitude» face aux moqueries et aux préjugés.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles