Affaire Skripal : Londres accuse Moscou d'avoir menti sur les suspects de l'empoisonnement

«Ces hommes sont des officiers du service de renseignement militaire russe, le GRU», a déclaré un porte-parole de Downing Street[AFP]

Moscou avait affirmé plus tôt dans la journée de mercredi avoir retrouvé les suspects de l'empoisonnement de l'ex-agent russe Sergueï Skripal le 4 mars à Salisbury (Angleterre) et qu'il s'agissait de «civils».

Mais Londres n'y croit pas et a accusé Moscou de «mensonges» quant à la qualification des suspects. 

«Ces hommes sont des officiers du service de renseignement militaire russe, le GRU», a déclaré un porte-parole de Downing Street lors d'un point presse régulier. «Nous avons demandé de manière répétée des comptes à la Russie sur ce qui s'est passé à Salisbury en mars, ils n'ont répondu que par des mensonges. Rien n'a changé», a-t-il affirmé.

«Nous savons de qui il s'agit, nous les avons trouvés. Mais nous espérons qu'ils apparaîtront eux-mêmes au grand jour pour dire qui ils sont», avait déclaré le président russe lors d'un forum économique dans l'Extrême orient russe. «Ce sont des civils bien sûr», avait-il ajouté.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles