Marseille : le braquage d'un supermarché tourne au fiasco

Selon une source policière, le butin aurait été «en grande partie pillé, ça grouillait de partout quand nous sommes arrivés, tout le monde s'est servi». [GERARD JULIEN / AFP]

Cinq personnes ont été blessées, samedi soir, au cours d'un braquage qui a tourné au fiasco, dans un magasin Lidl, au marché aux puces de Marseille (Bouches-du-Rhône). 

Les deux braqueurs sont arrivés vers 20 heures sur les lieux, à bord d'une BMW faussement immatriculée. Ils se sont d'abord fait remettre trois fonds de caisse, sous la menace de leurs armes : un fusil à pompe pour l'un, un pistolet pour l'autre, a expliqué à l'AFP, la Direction de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône. 

Mais en tentant de charger le butin dans leur voiture, les deux braqueurs ont été pris à partie par une cinquantaine de personnes, témoins de la scène. Ils ont alors tiré, blessant légèrement une personne à la jambe. Deux autres ont été écorchées par des éclats et un homme a été touché d'un coup de crosse à la tête. 

L'un des braqueurs s'est fait rouer de coups et «s'est fait en prime rouler dessus par son complice qui a, lui, réussi à prendre la fuite», précise la DDSP.

un butin volatilisé

Le butin, estimé à 15.000 euros selon le procureur de la République, Xavier Tarabeux, s'est lui volatilisé. Selon une source policière, il aurait été «en grande partie pillé, ça grouillait de partout quand nous sommes arrivés, tout le monde s'est servi». 

La sénatrice-maire des 15 et 16e arrondissement, Samia Ghali s'est indignée sur Twitter. «Quand les projets sommeillent, la délinquance, elle, galope ! Alors que @Bouygues_Immo avance à saut de puce sur le projet de transformation du marché aux puces, la délinquance, elle, galope apportant son lot de trafics, de misère et de violence». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles