Nuit Blanche 2018 : les 10 installations à voir

Le Street artiste Zevs prendra le contrôle de la Tour Eiffel.[GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Ce samedi 6 octobre, la 17e édition la Nuit Blanche est placée sous la direction de Gaël Charbau, commissaire et critique d’art indépendant. Outre l’exploration de quatre parcours nommés «constellations», le Paris nocturne réservera de nombreuses surprises gratuites.

La ligne 1 en mode jungle

Disponibles toute la nuit et gratuits de 2h30 à 5h30, les métros de la ligne 1 seront décorés, avec l’appui de la ville de Paris, par l’artiste Florian Viele. Dans certaines rames, des lianes seront installées et les voyageurs pourront apercevoir des serres sur les quais de certaines stations.

La Tour Eiffel entre les mains d’un street artiste

Réputé pour ses liquidations de logos, Zevs sera le maître de la Tour Eiffel à partir de minuit. Le Français prendra le contrôle du système d’éclairage pour jouer avec le temps et la lumière au rythme d’Orient Occident du musicien Iannis Xenakis. Les meilleurs points de vue pour apprécier le spectacle seront le Trocadéro et le Champ-de-Mars.

Quand la musique s’invite dans les musées

Dans le musée de l’Orangerie, des concerts de musique de chambre rythmeront les visites. Le Palais de la Découverte sera occupé par le compositeur Zad Moultaka qui fera résonner les sons de la Première Nuit du Temps humain, il y a 300 000 ans, en partant de l’astronomie des Sumériens. Enfin, la chanteuse syrienne Waed Bouhassoun, accompagnée par l’orchestre Orpheus XXI, accueillera les visiteurs du musée de l’Armée.

Soirée électro scandinave aux Invalides

Les artistes scandinaves animeront le quartier des Invalides. Le Norvégien Lindstrøm ainsi que les Suédois Axel Boman et Kornél Kovács se produiront jusqu’à 4 heures du matin, avec un spectacle de lumières LED fait pour l’électro. Celui-ci a été conçu par le collectif d’artistes parisiens «Scale».

Le Pont Alexandre III entièrement piéton dessus, danse sur roulette en dessous

Dès 19 heures, seuls les piétons pourront arpenter le pont Alexandre III, rebaptisé pour l'occasion «Pont des Échanges». Cinq associations y prendront place pour une soirée sur les thèmes de l’Art et du partage.

En dessous du pont, le Roller Derby sévira. Cette discipline connait un fort essor ces dernières années, particulièrement grâce aux équipes féminines. Après la lutte, les amateurs de danse sur roulettes pourront exprimer leurs talents sur la piste.

La première du Parc Zoologique de Paris

Le rocher de Charles Letrosne sera au cœur d'un parcours immersif en musique. Le scénographe Philippe Quesne souhaite offrir au public un voyage dans l’univers de Jules Verne et des rêves.

Un marché de babioles pour la bonne cause au jardin Nelson Mandela

Plusieurs œuvres de Bertille Bak pourront être achetées sur un marché à la sauvette. De plus, la plasticienne a demandé à des marchands ambulants de vendre des objets à l’effigie de la Bourse de Commerce. Tous les bénéfices iront à EMMAÜS Solidarité.

«99 vêtements populaires» à l’Hôtel de Ville

La créatrice Maroussia Rebecq présentera une sélection de vêtements du quotidien de la pop culture. Toutes les heures, un défilé aura lieu et les coulisses seront dévoilées par une retransmission. Les créations seront mises en vente sur le site Leboncoin.

Une énorme bobine Tesla dans le Parc de la Villette

L’ingénieur TremensS va reproduire la tour Wardenclyffe, le laboratoire ou Nikola Tesla expérimentait la transmission d’énergie sans fil. A la tombée de la nuit, la Géode sera transformée en une monumentale bobine Tesla, émergente d’un épais brouillard, sous un grondement menaçant et piquée d’arc électriques.

Concerts à la Philharmonie et la Cité de la Musique

Quatre programmes sont prévus à la Philharmonie : Voyage en Amérique, Nuit avec les fantômes des compositeurs, Rencontre avec Erik Satie et concert hommage Studio Venezia. Le belvédère la Philharmonie sera ouvert au public jusqu'à 2h du matin.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles