MHD publie une vidéo pour dénoncer l'interpellation violente de son frère, l'IGPN saisie

Le rappeur MHD a publié une vidéo montrant l'interpellation de son frère, dénonçant au passage les violences policières dans les banlieues. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie.  

«Voilà comment la police traite les jeunes dans nos quartiers.» Par ce geste, MHD a voulu interpeller l'opinion publique, après «l'agression policière» dont son frère «a été victime» jeudi 4 octobre. Dans cette vidéo, filmée dans le 19e arrondissement de Paris, on voit deux hommes en train de se faire contrôler par des fonctionnaires de police

Le contrôle semble se dérouler normalement jusqu'au moment où un chien muselé saute sur l'un des individus.

Le frère de MHD tente de se défendre mais des membres des forces de l'ordre décident de l'interpeller. Des renforts arrivent et les deux individus sont appréhendés par une dizaine de policiers.

Après la publication de la vidéo, une enquête a été confiée à l'IGPN par la parquet de Paris pour «violence par personne dépositaire de l'autorité publique et en réunion». 

«Mettre fin à cet abus de pouvoir»

«Se mettre à huit sur une personne sans défense», déplore le rappeur pour décrire cette vidéo tournée «en bas de chez (lui)», dans le quartier cité rouge de la capitale.

Selon une source policière, les deux hommes ont été arrêtés après «des outrages et des menaces». Entendus dans le cadre d'une enquête distincte ouverte pour «rébellion» et «outrage», leur garde à vue a été levée dans l'après-midi, selon la source judiciaire. La procédure «a été transmise au parquet pour appréciation des suites à donner», a précisé la même source.

Fort de plus de deux millions d'abonnés sur Instagram, MHD a appelé ses fans à «partager au maximum la vidéo ce genre de délit» afin de «mettre fin à cet abus de pouvoir». 

Le rappeur a reçu de nombreux soutiens sur Twitter, notamment celui de l'acteur Mathieu Kassovitz qui a rendu hommage ironiquement à la police, «ces hommes courageux qui font respecter les lois». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles