LREM recadre une députée qui dénonce «un puissant lobby LGBT» à l'Assemblée

La députée a une nouvelle fois été mise en garde par le groupe LREM à l'Assemblée après avoir affirmé qu'un «puissant lobby LGBT» existait au Palais Bourbon. [CHARLY TRIBALLEAU / AFP]

Sur Twitter, la députée de l'Oise Agnès Thill a affirmé qu'un puissant lobby LGBT existait au sein du Palais Bourbon. Dans un communiqué, La république en marche a déploré des propos «inacceptables». 

«Ce n'est pas la première fois que nous sommes amenés à te mettre en garde contre les excès que revêtent parfois tes prises de position publiques». Dans un communiqué, Gilles le Gendre, le président du groupe LREM à l'Assemblée avertit sa collègue parlementaire et prévient que cette mise en garde «sera la dernière». 

Agnès Thill a créée la polémique après avoir répondu à un tweet d'Elise Fajgeles, députée LREM de Paris, conviant ses followers à un «café citoyen sur l'ouverture de la PMA» : «Est-ce 's'informer' s'il n'y a qu'une version donnée ? (...) L'objectivité est de mise, ou bien c'est de la propagande».

«L'Assemblée nationale n'est pas la France» 

Alors qu'Elise Fajgeles lui affirme qu'elle est «la bienvenue pour débattre», elle poursuit son propos : «c'est tellement faux de croire qu'il n'y a qu'une vision. Il y a un puissant lobby LGBT à l'Assemblée nationale et l'Assemblée nationale n'est pas la France». (sic)

Des propos qui «contreviennent aux valeurs» du parti, selon Gilles Le Gendre, qui explique que le terme de lobby LGBT «relève d'une sémantique homophobe». 

Dans un dernier tweet, Agnès Thill a dit «regretter (ses) propos», souhaitant surtout revenir sur «le fond» du sujet et «que chacun puisse s'exprimer sereinement». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles