Des lycéens font revivre le quotidien d'un poilu sur Twitter

Frederic Branche s'est engagé à 18 ans comme combattant de la Grande Guerre. Aujourd'hui, des lycéens font revivre son histoire sur Twitter. [http://lescarnetsdefrederic.over-blog.com/]

Un soldat de la Grand Guerre tweet du front. Pendant quatre ans, une vingtaine d'élèves de la région de Toulouse se sont relayés sur Twitter pour donner une seconde vie aux carnets de guerre de Frédéric Branche, poilu lyonnais tombé au front.

Intéresser des lycéens à la Première Guerre mondiale, c'est le pari un peu fou de Yann Bouvier. Ce professeur d'histoire-géographie de Haute-Garonne a embarqué ses élèves dans ce projet pédagogique innovant dans le sillage du centenaire de la Grand Guerre. 

Pendant quatre ans, une vingtaine d'élèves, d'abord collégiens, puis élèves du lycée de Fonsorbes, près de Toulouse, ont épluché le journal de guerre de Frédéric B., un jeune soldat lyonnais du 99e Régiment d'infanterie, engagé en 1914, à seulement 18 ans. Un récit retranscrit sur Twitter, à travers le compte @FredericB_1418.

648x415.jpeg

Un projet pédagogique astucieux

Pour donner vie à son récit, les mots du jeune combattant ont été retranscrit au jour le jour sur Twitter. Plus de 1800 tweets ont ainsi été programmés de manière à ce que le combattant raconte, comme dans son journal, sa vie au quotidien, dans la Somme, en Champagne et jusqu'à Verdun.

Des mots d'un autre siècle, accompagnés de hashtag comme #LTVerdun (pour Live Tweet Verdun) mais surtout d'archives réelles rigoureusement sélectionnées pour respecter la temporalité du conflit de 95 articles de blog.

Dans ses écrits, le poilu lyonnais raconte ses peurs à la veille d'une bataille, la terreur de la vie de tranchées, la mort des copains et ses désillusions. Un récit poignant et un dialogue hors du commun entre générations, qui s'est achevé le 6 novembre dernier, cent ans, jour pour jour, à la mort du soldat de 23 ans. 

Avec plus de 2500 followers, le travail de mémoire réalisé par les élèves a été largement plébiscité sur les réseaux sociaux, par les internautes curieux, les passionnés d'histoire et même par le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles