Marche contre les violences sexuelles et sexistes : découvrez les pancartes les plus marquantes

Au début du cortège parisien, se trouvaient l'humoriste Muriel Robin aux côtés de Marie Laguerre, la jeune femme victime d'une agression filmée en juillet dernier[Xavier Agon / AFP]

Le jaune n'était pas le seul dress code de ce samedi 24 novembre puisqu'une vague violette, aux couleurs du mouvement citoyen #NousToutes, a également envahi les rues de Paris. Florilège des meilleures pancartes du cortège dénonçant les violences sexuelles. 

À la veille de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, des milliers de femmes et d'hommes ont battu le pavé pour cette cause. Les participant(es) de la manifestation, qui a démarré à 14h30 dans plusieurs villes de France, n'ont pas manqué d'imagination pour exprimer leur ras-le-bol, en témoignent les messages arborés par ces derniers !

Des messages sérieux...

Le Logo «Ras le viol» a été choisi par le collectif #NousToutes, à l'origine de la marche. Au début du cortège parisien, se trouvait l'humoriste Muriel Robin aux côtés de Marie Laguerre, la jeune femme victime d'une agression filmée en juillet dernier. 

D'autres participants ont préféré rappeler les chiffres dramatiques des femmes victimes de violences conjugales et de féminicides. 

... aux plus cocasses

Dans un autre registre, des messages parfois cocasses étaient inscrits sur les pancartes des manifestant(e)s : «Qui fait la vaisselle ? Nous on fait la révolution», «Moins de patriarcat, plus de chocolat» ou encore «Le patriarcat, y a pas moyen djadja», référence au tube de la chanteuse Aya Nakamura.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles