«Gilets jaunes» : qu'est-ce que le RIC, le référendum d'initiative citoyenne ?

Mis en lumière dès le début du mouvement, le RIC, référendum d'initiative citoyenne, est l'une des principales revendications des «gilets jaunes». Samedi 15 décembre, en marge de «l'acte V» des manifestations, les trois lettres capitales apparaissaient sur les pancartes de nombreux militants. 

L'objectif du RIC ? Redonner sa voix au peuple. Les «gilets jaunes» demandent ainsi le droit de supprimer ou proposer une loi, mais également celui de révoquer un responsable politique.

Tout citoyen pourrait donc, dans le cadre du RIC, être à l'initiative d'une loi, qu'elle soit législative, abrogatoire, révocatoire ou constituante, dans le cas où elle aurait, au préalable, regroupé un nombre suffisant de signatures des Français avant d'être soumise lors d'un référendum. 

Un référendum d'initative citoyenne en référence à 1789

Ce référendum, qui permettrait au peuple d'être à l'initiative de la loi et de récupérer sa voix dans le débat politique, présente un intérêt capital pour les «gilets jaunes». 

Une pétition relayée par certains manifestants, sur laquelle plus de 60.000 personnes ont déjà aposé leurs signatures, indique que le peuple devra avoir le droit de s'exprimer «dans tous les domaines et à tous les niveaux territoriaux afin que les citoyens puissent avoir le dernier mot pour imposer leurs décisions». 

Récemment, certains manifestants se sont réunis symboliquement devant la salle du jeu de Paume, à Versailles, lieu historique de la Révolution française de 1789 : «Nous faisons le serment de ne pas nous séparer avant d'avoir obtenu la présentation devant le peuple français par référendum du référendum d'initiative citoyenne, du recul des privilèges d'Etat et de la baisse des prélèvements obligatoires», avaient-ils solennellement déclaré. 

Pour appuyer cette revendication majeure, les militants se sont appuyés sur l'article 3 de la Constitution, qui définit que «la souveraieneté nationale appartient au peuple, qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles