Jean-Vincent Placé invite Joachim Son-Forget et Esther Benbassa à se réconcilier autour d'un «couscous»

Dans un tweet publié vendredi après-midi, Jean-Vincent Placé invite les deux membres de l'Assemblée à se réconcilier autour d'un couscous[Christophe Petit Tesson / POOL / AFP]

Nouveau rebondissement dans le différend qui oppose le député LREM des Français établis à l'étranger, Joachim Son-Forget et l'élue EELV Esther Benbassa. Cette fois-ci, c'est une autre figure politique qui fait parler d’elle. L'ancien ministre Jean-Vincent Placé a en effet tenté de jouer les médiateurs. 

Dans un tweet publié vendredi après-midi, l'ex-homme politique invite les deux membres de l'Assemblée à se réconcilier autour d'un couscous, à La Boule Rouge, un restaurant dont il semble être un habitué puisqu'il désigne son gérant, Haddad, comme son «ami». 

Avant cela, Jean-Vincent Placé rappelle son amitié pour Joachim Son-Forget qui s'était, pour rappel, fendu d'un message jugé sexiste à l'encontre de la député EELV Esther Benbassa, le 23 décembre, dans lequel il mentionnait «le pot de maquillage (qu'elle se mettait) sur la tête». 

Dans son tweet, l'ancien président du groupe des Verts au Sénat indique également «(aimer) toujours» Esther Benbassa. Il conclut son message par un terme arabe : «Labesalik comme on dit au bled».

Joachim Son-Forget défend Jean-Vincent Placé

C'est une série de tweets précédent cette invitation qui a mêlé l'ancien membre du parti écologiste à la querelle. Un compte de soutien de Joachim Son-Forget baptisé «La France avec Joachim Son-Forget» utilisant une photo de couverture, où figure le député LREM aux côtés de Jean-Vincent Placé, a fait réagir des twittos. 

Alors que l'un d'eux a moqué la «moralité» de ce dernier, le député des Français établis à l'étranger a pris la défense de l'ancien ministre. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles