Tout savoir sur Manon Aubry, tête de liste LFI aux élections européennes

La jeune femme est novice en politique. [Facebook / ManonAubryFR]

Manon Aubry, ancienne porte-parole de l'ONG Oxfam, a été désignée tête de liste de La France Insoumise pour les élections européennes, le 26 mai 2019.

Si elle est novice en politique, Manon Aubry - qui n'a aucun lien avec Martine - a toujours été engagée. Née à Fréjus (Var), le 22 décembre 1989, la jeune femme d'origine corse est descendue dans la rue dès 2005 pour dénoncer le référendum sur le Traité Constitutionnel Européen et la réforme Fillon dans l’Éducation nationale. Rebelote en 2006, où elle bloque son lycée de Saint-Raphaël pour s'opposer au Contrat première embauche (CPE).

Après son bac, elle monte à Paris pour intégrer Sciences Po (dans la même promotion que Gabriel Attal, le secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse). Etudiante en relations internationales et droits de l’Homme, elle préside la section locale de l'Union nationale des étudiants de France (UNEF). Mais son engagement ne va pas cesser après ses études. Une fois diplômée, elle se dirige vers l'humanitaire en intégrant Médecins du Monde au Liberia, puis l'ONG The Carter Center, en République démocratique du Congo.

Elle débarque ensuite au sein de l'ONG Oxfam, qui entend lutter contre les inégalités. Pendant quatre ans, celle qui pratique le water-polo en club se plonge plus particulièrement dans les questions d'évasion fiscale et de justice fiscale, menant de nombreux travaux sur les paradis fiscaux. C'est son combat pour un partage plus équitable des richesses qui va taper dans l'œil de La France insoumise, et plus généralement des formations politiques de gauche.

Car si elle a rejoint Jean-Luc Mélenchon, Manon Aubry a également été courtisée par le parti de Benoît Hamon, Génération.s, ou par Europe Ecologie - Les Verts. Mais en rejoignant La France insoumise, elle marche dans les traces de sa mère. Ancienne journaliste à Var-matin, Catherine Poggi-Aubry a intégré la formation dès sa création. Candidate dans son département pour les Législatives, elle n'a récolté que 6 % des voix. Pour les Européennes, elle a également été retenue sur la liste de LFI, mais pas en position éligible.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles