«Lundi vert» : des personnalités répliquent et défendent la consommation de viande

Les auteurs de cette tribune défendent la filière viande française. [Philippe HUGUEN / AFP]

En réponse au «lundi vert», un appel pour une journée sans viande ni poisson, une vingtaine de personnalités signent une tribune en faveur d’une alimentation omnivore, défendant la qualité de la filière viande française.

Ces personnalités, parmi lesquelles figurent des chefs étoilés, le président de Gault & Millau Jacques Bally, le député LREM Jean-Baptiste Moreau ou encore l’actrice Mathilde Seigner, dénoncent la «vision négative» de l’agriculture et de l’élevage français véhiculée selon eux par l’appel pour le «lundi vert». «Eleveurs, paysans, producteurs, citoyens consommateurs, nous valons mieux que cela ! Cessons de raconter des salades sur notre agriculture et rétablissons la vérité», peut-on ainsi dans cette tribune publiée par L’Opinion.

Le texte entend par la suite déconstruire les arguments des défenseurs du «lundi vert», arguant que la viande répond à des besoins nutritionnels en protéines et en fer, et défendant la filière de l’élevage. «Par amour de leurs bêtes, nos éleveurs sont chaque jour plus nombreux à travailler en bonne intelligence avec les associations défendant le bien-être animal», soulignent ainsi les signataires.

La tribune affirme par ailleurs que la production de viande est certes émettrice de gaz à effets de serre mais qu’elle est en même temps un «facteur efficace de limitation du réchauffement climatique», notamment grâce aux pâturages. Les signataires dénoncent au passage l’importation depuis l’étranger de viande et de végétaux : «C’est notre consommation de viande importée que nous devons réduire, par notre consommation de viande locale».

«Préférons une alimentation variée, locale et de qualité»

«Au ‘lundi vert’, préférons une alimentation variée, locale et de qualité […] Rien ne participera mieux à la sauvegarde de notre planète et au respect du bien-être animal que de privilégier nos viandes d’excellence nourries à l’herbe, nos produits locaux sous indication géographique protégée, ou nos fruits et légumes sous label d’agriculture biologique», écrivent-ils également.

Début janvier, 500 personnalités du monde artistique, scientifique et politique lançaient un appel en faveur de l’opération «lundi vert», invitant les Français à s’engager à ne consommer ni viande, ni poisson chaque lundi pendant un an. Les initiateurs du «lundi vert» y détaillaient trois raisons de se diriger vers un tel changement alimentaire : la protection de l’environnement, la santé et enfin la protection et le bien-être des animaux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles