Grève pour le climat : des étudiants et des lycéens sèchent les cours pour la bonne cause

A partir du 15 février, des lycéens et des étudiants français entendent mener chaque vendredi des actions de désobéissance civile pour sensibiliser au réchauffement climatique et plus généralement à toutes les formes de pollution.

A Paris, Nates, Strasbourg et dans une trentaine de villes, de nombreux jeunes Français ont prévu de sécher les cours pour d'une part faire entendre leur cri d'alerte face notamment au réchauffement climatique, et d'autre part interpeller les dirigeants politiques.

Dans la capitale, un grand rassemblement est prévu ce vendredi à 14h devant le Ministère de la transition écologique et solidaire. Outre le dérèglement climatique, certains étudiants et lycéens mobilisés protestent aussi contre l'utilisation du plastique ou encore les vols aériens intérieurs. 

Cette mobilisation inédite en France rejoint l'action menée par la Suédoise Greta Thunberg à l'origine de plusieurs grèves scolaires dans son pays pour sensibiliser à la préservation de l'environnement. Son discours à Davos le 25 janvier avait marqué les esprits.

Depuis, l'idée a été notamment reprise aux Pays-Bas, en Australie, en Suisse et en Belgique avant donc de trouver écho auprès des jeunes Français sous l'impulsion de l'université parisienne de Jussieu. Un grand appel à la grève dans le monde entier est d'ores et déjà prévu le 15 mars prochain.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles