Toujours autant de femmes tuées par leur conjoint en 2017

Donnée accablante, 42 % des victimes totales avaient déjà subi des violences. [Frank PERRY / AFP].

Des chiffres affolants. En 2017, le ministère de l’Intérieur a recensé 109 femmes tuées par leur conjoint «officiel» (concubin, époux, pacsé), selon une étude rendue publique ce jeudi 14 mars.

Un constat préoccupant qui n’a pas varié par rapport à l’année précédente (109 femmes mortes également en 2016).

Pire, en incluant les couples «non officiels» (petits amis, amants…), le nombre d’homicides recensés au sein du couple s’est élevé à 151 morts en 2017 (129 étaient des femmes).

Beaucoup de victimes avaient déjà subi des violences

Donnée accablante, 42 % des victimes avaient déjà subi des violences (physique, sexuelle ou psychologique) avant leur décès.

Les mobiles les plus fréquents de ces crimes sont les disputes, les jalousies et les refus de séparation.

Les viols constituent le deuxième crime le plus fréquent

En dehors des homicides, les viols constituent le deuxième crime le plus fréquent. En 2017, 2.410 viols ont ainsi été commis par un conjoint ou ex-conjoint (98 % de victimes femmes). 

Par ailleurs, plus largement, les services de police et de gendarmerie ont enregistré 112.000 procédures (plaintes, signalements, constations lors d'une intervention...) pour des cas de violence au sein du couple (+ 1,5 % par rapport à 2016).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles