Beauvais : un lycéen brise la mâchoire de son prof, qui lui demandait d’enlever son bonnet

Le Lycée professionnel Jean-Baptiste Corot, à Beauvais (Oise).[Google Maps]

Dans un contexte déjà fortement marqué par les violences à l’école, et particulièrement contre les professeurs, l’un d’entre eux a été violemment agressé mardi 23 avril par un élève, au lycée professionnel Jean-Baptiste Corot, à Beauvais.

Âgé de 62 ans, l’enseignant avait demandé au jeune homme de retirer son bonnet, raconte le Courrier picard. Face au refus du lycéen, le ton serait monté, et ce dernier aurait donné un coup de poing au visage de son prof.

D’autres enseignants sont alors intervenus pour les séparer, avant que l’élève, majeur, ne soit placé en garde à vue, pour être jugé en comparution immédiate ce mercredi. Et pour cause. La victime a eu la mâchoire fracturée, ce qui lui a valu 15 jours d’ITT.

«Se faire fracasser le visage pour un bonnet, ça n’était jamais arrivé»

Les enseignants du lycée, réputé «difficile» ont exercé leur droit de retrait, en arrêtant de faire cours après l’agression. «On travaille dans un établissement qui connait la violence depuis le début de l’année, qu’elle soit verbale ou physique, mais là on est arrivé à un point de non-retour», expliquait l’un d’eux. «Se faire fracasser le visage pour un bonnet, ça n’était jamais arrivé».

Les affaires de violences envers le corps enseignant se multiplient depuis la rentrée 2018, marquée en octobre par l’agression d’une professeure avec une arme factice à Créteil, qui avait entrainé le mouvement #PasDeVague. Dernièrement, l’un d’entre eux s’était suicidé, alors que la mère d’un élève avait porté plainte contre lui, pour avoir fait une égratignure dans le dos de son fils, qu’il avait fait descendre un escalier de force.

À suivre aussi

Violences En Afrique du Sud, colère après l'augmentation des viols et des féminicides
Quimper : nuit de violence dans le quartier de Kermoysan
Bretagne Quimper : des policiers et des pompiers agressés
Australie Une victime d'inceste se crée 2.500 autres personnalités pour survivre aux sévices infligés par son père

Ailleurs sur le web

Derniers articles