Besançon : l'anesthésiste laissé libre sous contrôle judiciaire

Le docteur Frédéric Péchier, anesthésiste à Besançon mis en examen jeudi pour dix-sept nouveaux cas d'empoisonnements présumés de patients, a été laissé libre sous contrôle judiciaire, contrairement à la demande du procureur de la République, ont indiqué vendredi ses avocats.

«Un contrôle judiciaire, comme c'était le cas jusqu'alors depuis deux ans, a été prononcé. Nous considérons que c'est une bonne décision», qui «se démarque de ce qui pourrait être un emballement judiciaire», a déclaré à la presse Me Jean-Yves Le Borgne, l'un de ses avocats, cité sur BFMTV.

Le docteur Péchier, déjà mis en examen en 2017 pour sept cas d'empoisonnements, a de nouveau été mis en examen pour «empoisonnement sur personne vulnérable» pour dix-sept nouveaux cas de patients, dont sept sont décédés.

Le procureur de la République, Etienne Manteaux, avait annoncé jeudi après-midi, lors d'une conférence de presse, demander le placement en détention provisoire du médecin âgé de 47 ans, mais au terme de plusieurs heures d'audience à huis clos, la juge des libertés et de la détention l'a laissé libre, sous contrôle judiciaire, comme c'est le cas depuis 2017. Il lui est interdit d'exercer sa profession.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles